Colony Capital pourrait détenir jusqu'à 60 % d’Orco Property

le 04/05/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le soutien que prévoit d'apporter le fonds américain constituerait la première étape de l'assainissement du bilan du groupe immobilier

Placé depuis le 26 mars sous sauvegarde (voir dans « Aller plus loin »), le groupe Orco (OPG) a annoncé l’ouverture de négociations exclusives avec le fonds américain Colony Capital afin de procéder à une augmentation de capital réservée à CoIOG, une société contrôlée par des fonds gérés par Colony. 

Spécialiste de l’investissement dans l’immobilier, Colony aura jusqu’au 22 juin pour effectuer les opérations de « due diligence » afin de souscrire à une augmentation de capital réservée de 25 millions d’euros par émission d’actions à bons de souscription d’actions (ABSA). A l’issue de la procédure de sauvegarde (six mois renouvelables deux fois), l’exercice des bons de souscription (BSA) permettrait à Colony d’investir 140 millions d'euros supplémentaires (cf. tableau). Le fonds deviendrait donc le premier actionnaire d’Orco avec une participation « comprise entre 30 % et 60 % », précise-t-on chez Colony. Le conseil d’administration d’OPG a d’autre part proposé que chaque actionnaire « se voie attribuer gratuitement un BSA pour deux actions » donnant droit à souscrire à une action nouvelle à un prix identique à celui des bons émis en faveur de CoIOG.

Ces opérations aboutiraient à une levée de fonds maximum de 203 millions d’euros, ce qui aura « un impact fortement dilutif sur l’actif net réévalué qui passerait de 42,6 euros fin 2008 à 16,2 euros par action » selon Aurel, qui juge cette étape nécessaire mais insuffisante. Orco doit en effet refinancer 310 millions d’euros d’emprunts obligataires dans les douze prochains mois et 220 millions de dette bancaire sur les deux prochaines années, tout en finançant par ailleurs 280 millions d’investissements.

A lire aussi