Automobile: des fusions difficiles à réaliser

le 14/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Si le marché spécule de plus en plus, reste à savoir qui pourrait financer une opération

La crise qui sévit dans l’automobile va entraîner une redistribution des cartes. Le marché n’en doute pas. Outre les marques déjà sur la sellette (Volvo, Saab), il spécule sur des scénarios de grandes unions comme entre Fiat et PSA, tandis que Chrysler cèderait certains actifs à Renault-Nissan. Si de tels projets peuvent être logiques d’un point de vue industriel, les experts se demandent qui aujourd’hui aurait les moyens de financer une opération. A court terme, certains tablent plutôt sur une extension des collaborations.

A lire aussi