Londres achève la privatisation de Royal Mail

le 14/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’Etat britannique est entièrement sorti du capital de Royal Mail en vendant les derniers 13% qu’il détenait encore, pour un montant de 591,1 millions de livres (795,85 millions d’euros), et en attribuant 1% aux salariés. Les actions ont été vendues via un processus accéléré de constitution d’un...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi