Les stress tests nucléaires soulagent les énergéticiens allemands

le 13/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les provisions pour gérer la sortie du nucléaire s’étaleraient entre 29 et 77 milliards d’euros.

L’avenir s’est éclairci le week-end dernier pour les énergéticiens allemands. Après des mois d’incertitude, le rapport d’audit commandé par Berlin a approuvé leur politique financière en matière nucléaire. Les quatre groupes concernés (RWE, E.ON, EnBW et le suédois Vattenfall) ont provisionné au...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi