Quick lève un obstacle à son rachat par Burger King

le 09/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les créanciers n’exigeront pas le remboursement anticipé des 595 millions d’euros d’obligations du groupe, qui procédera à un rachat partiel.

Quick s’approche du moment où il va se faire croquer par Burger King. Les créanciers obligataires de la chaîne de restauration rapide ont approuvé le 7 octobre un changement dans la documentation juridique des deux lignes de 440 millions (senior secured) et 155 millions d’euros (unsecured) que le...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi