Serge Ferrari veut accélérer le tempo avec un Euro PP

le 08/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Désormais ouvert à des acquisitions, le groupe de matériaux a levé sa première dette désintermédiée auprès d’Amundi en plus d’un RCF.

Un peu plus d’un après son introduction à la Bourse de Paris, le groupe Serge Ferrari a émis sa première dette désintermédiée, sous forme d’un Euro PP intégralement souscrit par Amundi. D’un montant de 15 millions d’euros, à 6 ans, cet emprunt refinance des lignes bancaires qui arrivaient à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi