Un transporteur maritime japonais fait les frais des tumultes du marché

le 30/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Incapable de s’adapter aux surcapacités, Daiichi Chuo Kisen Kaisha s’est placé en faillite. Son actionnaire Mitsui OSK Lines l’a laissé couler.

Ce n’est pas le premier transporteur maritime à faire faillite mais il s’agit de l’un des plus importants. Hier, le groupe japonais Daiichi Chuo Kisen Kaisha s’est placé en redressement judiciaire, incapable de faire face à 120 milliards de yens (890 millions d’euros) d’engagements. Sa filiale...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi