Axel Springer débourse 305 millions d’euros pour s’emparer de Business Insider

le 30/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Après avoir manqué le Financial Times, le groupe d’édition allemand renforce sa position dans les médias numériques de langue anglaise.

Candidat malheureux au rachat du Financial Times, vendu cet été par Pearson au groupe Nikkei, Axel Springer a trouvé un autre moyen de renforcer sa présence dans la presse anglo-saxonne. L’éditeur allemand a annoncé hier avoir signé un accord en vue d’acquérir 88% du capital de l’américain...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi