Un syndicat de STMicro craint la suppression de 1.000 postes en France

le 21/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

STMicroelectronics envisage de vendre sa division DPG (Digital Product Group) déficitaire ou de la fermer pour partie, ce qui se traduirait par la suppression d’un millier de postes en France, affirme lundi le syndicat CFE-CGC du groupe. Le syndicat, reçu vendredi à l’Elysée par le conseiller...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi