Pfizer connaît un revers judiciaire pour le Lyrica en Grande-Bretagne

le 10/09/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Pfizer a subi jeudi un important revers judiciaire en Grande-Bretagne, la Haute Cour de Londres ayant rejeté ses arguments sur l’application du brevet protégeant le Lyrica, un médicament qui génère quelque 4,6 milliards d’euros de ventes annuelles. Le Lyrica, également connu sous l’appellation générique de prégabaline, a été initialement développé pour le traitement de l’épilepsie mais des recherches ultérieures ont montré son efficacité dans le traitement des douleurs neuropathiques et la majorité des prescriptions concernent désormais ce type d’affections. Le brevet originel a expiré l’an dernier mais Pfizer a obtenu un brevet secondaire couvrant la douleur, valide jusqu’en 2017.

A lire aussi