Carlos Ghosn juge inutile de modifier la structure de Renault-Nissan

le 18/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le renforcement de l'Etat français dans Renault ne nécessite pas de modifier la structure de l'alliance du constructeur français avec le japonais Nissan, a déclaré Carlos Ghosn. Le PDG des deux constructeurs, qui s'exprimait devant des journalistes au Japon, a qualifié de "stable" l'alliance capitalistique entre les deux groupes et indiqué que cette structure avait une "influence nulle" sur les opérations quotidiennes du constructeur. Carlos Ghosn a également déclaré, sans autre précision, que Nissan avait consacré suffisamment de fonds aux rappels liés aux airbags défectueux de Takata.

A lire aussi