Siemens et les autorités chinoises démentent une enquête pour corruption

le 05/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Siemens et l'Administration d'Etat de l'industrie et du commerce (SAIC) chinoise ont démenti l'existence d'une enquête pour corruption présumée sur la division santé du conglomérat allemand évoquée par Reuters dimanche. «La SAIC n'a pas ouvert d'enquête sur la filiale santé (Healthcare) de Siemens touchant à une corruption commerciale», a déclaré un porte-parole de cette autorité de réglementation de la concurrence. «Le fait est qu'une division de l'Administration de l'industrie et du commerce (AIC) de Shanghaï examine le modèle économique et le modèle marketing de la division diagnostics de laboratoire de Siemens Healthcare, ce qui est habituel pour le secteur dans le monde entier», a déclaré de son côté Matthias Krämer, porte-parole de Siemens. «Contrairement à de récentes informations de presse, l'examen n'est ni lié à de la corruption ni à de quelconques avantages personnels consentis à des particuliers», a-t-il ajouté.

A lire aussi