L'enquête de Bruxelles sur la fiscalité des multinationales sera plus longue que prévu

le 05/05/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La commissaire européenne à la Concurrence a annoncé mardi que, contrairement à ce qu'elle prévoyait, elle ne serait pas en mesure de clore d'ici la fin de deuxième trimestre son enquête sur les accords fiscaux conclus notamment par Apple, Starbucks, Fiat et Amazon avec certains pays de l'Union européenne. "Il est évident qu'obtenir des informations est à la fois difficile et chronophage. Nous n'obtenons pas forcément l'information à la première ou à la deuxième demande. En conséquence, nous ne respecterons pas la première échéance de la fin du deuxième trimestre. Nous ferons de notre mieux", a indiqué Margrethe Vestager au Parlement européen.

A lire aussi