Mylan juge l'offre de Teva trop faible et la rejette

le 27/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Mylan a rejeté l'offre de reprise non sollicitée de 40 milliards de dollars (36,9 milliards d'euros) du groupe israélien Teva Pharmaceuticals, numéro un mondial des médicaments génériques, mais le laboratoire américain n'a pas pour autant fermé la porte à la discussion. «Notre conseil n'a nullement l'intention d'envisager des pourparlers visant à vendre l'entreprise à moins que le point de départ des discussions ne soit un prix nettement supérieur à 100 dollars par action», précise Mylan. En début d'après-midi, l'action Mylan, qui s'était envolée de près de 9% la semaine dernière dans la foulée de l'annonce de l'offre de Teva, perdait 3,44% à 73,44 dollars.

A lire aussi