Emmanuel Macron défend les droits de vote double

le 24/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, justifie par la volonté d'en finir avec la «naïveté française» la décision de l'Etat de s'arroger des droits de vote double dans Renault, dans une tribune publiée vendredi par Le Monde. «La majorité des pays européens autorisent les droits de vote multiples», fait-il valoir. «La démocratie actionnariale ne s'est jamais construite sur le principe 'une action = une voix'», affirme même le ministre. Il cite notamment le cas des actions B de Google ou de Facebook, qui accordent dix voix par titre à leurs détenteurs.

A lire aussi