Bruxelles accuse Gazprom de position dominante

le 22/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Une semaine après l'américain Google, le russe Gazprom subit à son tour les foudres de la Commission européenne. Bruxelles a officiellement accusé mercredi le groupe public russe d'abuser de sa position dominante en Pologne, en Hongrie et dans six autres pays d'Europe centrale et orientale. «Gazprom enfreint les règles de l'UE en matière d'ententes et d'abus de position dominante en appliquant une stratégie générale de cloisonnement des marchés gaziers d'Europe centrale et orientale», souligne un communiqué de la Commission. Après deux ans d'enquêtes, l'exécutif estime que le monopole russe d'exportation du gaz a procédé à des surfacturations dans cinq des pays concernés.

A lire aussi