L'Autorité de la concurrence met Booking au pas

le 21/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'Autorité de la concurrence met Booking au pas

L'Autorité de la concurrence annonce mardi avoir obtenu de la centrale de réservation en ligne Booking.com des engagements «particulièrement étendus» pour stimuler la concurrence, en coordination avec la Commission européenne et les autorités italienne et suédoise. Ces engagements entreront en vigueur le 1er juillet 2015 pour cinq ans, avec un point d'étape prévu fin 2016. En cas de non-respect des mesures promises, Booking, filiale de l'américain Priceline Group, est passible dès le 1er juillet 2015 d'une amende représentant 5% de son chiffre d'affaires mondial, qui atteint environ 7 milliards de dollars. L'Autorité de la concurrence avait été saisie en 2013 par les syndicats hôteliers, auxquels s'est joint en février le groupe Accor.

«La France, la Suède et l'Italie ont travaillé de concert, en étroite coordination avec la Commission européenne, pour obtenir de Booking.com des engagements similaires dans ces trois pays», précise l'Autorité française dans un communiqué. La centrale de réservation s'engage notamment à renoncer à toute obligation de parité tarifaire à l'égard des autres plates-formes de réservation et à renoncer à la clause de parité tarifaire avec les canaux directs des hôtels, indique l'Autorité. Cette clause, que Booking s'était déjà engagée en décembre à supprimer, interdisait aux hôteliers de proposer des prix plus bas aux autres plates-formes de réservation sur internet. Le groupe supprimera aussi les obligations de parité de conditions et de parité de disponibilité des chambres.

A lire aussi