Nokia défend ses engagements sur l'emploi en France suite au rachat d’Alcatel

le 17/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Nokia a défendu son engagement à préserver les emplois en France après sa fusion avec Alcatel-Lucent et a laissé entendre que les réductions d'effectifs pourraient se faire surtout en dehors des deux pays d'origine. L'équipementier télécoms finlandais, qui a annoncé cette semaine une offre de rachat de son concurrent franco-américain, s'est engagé à maintenir les effectifs français au niveau qu'ils auront atteint une fois achevé le plan de restructuration engagé par Alcatel. Nokia compte environ 6.900 salariés en Finlande et Alcatel environ 6.000 en France, sur un effectif total de 114.000 à eux deux.

A lire aussi