Carmila se fait une place dans l’immobilier commercial

le 15/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un an après sa création, la filiale de Carrefour gère 180 centres commerciaux. Elle vise une IPO à moyen terme.

Constituée dans l'ombre de Carrefour, Carmila a l’intention de se faire un nom dans le paysage européen de l’immobilier commercial. Créée en avril 2014 par le distributeur et plusieurs investisseurs institutionnels (Amundi, Axa, Blue Sky Group, BNP Paribas Cardif, Colony Capital, Crédit Agricole Assurances, Pimco et Sogecap), la structure a déjà sensiblement augmenté la taille de son portefeuille. A fin 2014, celui-ci se composait de 180 centres commerciaux, situés à 78% en France. Les autres sont exploités en Espagne (16%) et en Italie (6%).

Le portefeuille était valorisé à 3,95 milliards d’euros fin 2014. Il génère 250 millions d’euros de loyers annuels.

A sa constitution l’an dernier, Carmila avait été dotée de 170 sites, pour une valeur de 2,7 milliards d’euros. La majorité du portefeuille avait été constituée par le rachat de 126 centres commerciaux à Klépierre pour une valeur de marché de 2 milliards d’euros et par l’apport par Carrefour de 45 sites en France pour une valeur de marché de 0,7 milliard. Depuis, le groupe dirigé par Jacques Ehrmann, l’ancien dirigeant de Mercialys, la structure d’immobilier commercial du groupe Casino, a acquis dix sites supplémentaires pour un montant total de 1,2 milliard d’euros.

Un programme de rénovation et d’extension des centres commerciaux en portefeuille a également été mis en œuvre. L’ensemble des projets d’extensions actuellement en cours d’étude représente un pipeline de l’ordre de 800 millions d’euros sur 43 sites d’ici à fin 2018, indique le groupe. Créée pour valoriser et dynamiser les centres commerciaux attenants aux magasins Carrefour, Carmila estime par ailleurs disposer encore d’un potentiel de croissance important par acquisition.

A sa constitution, les actionnaires avaient apporté 1,8 milliard d’euros de fonds propres, dont 0,8 milliard par Carrefour (0,7 milliard d’euros en apports d’actifs et 0,1 milliard d’euros en cash). Carmila avait également souscrit des lignes de crédit bancaire pour 0,9 milliard d’euros. Hier, Jacques Ehrmann a confirmé le projet d’introduire en Bourse Carmila à moyen terme. Aucune date n'a encore été arrêtée.

A lire aussi