Bombardier souhaiterait se séparer de sa branche ferroviaire

le 10/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le groupe canadien Bombardier étudie avec des banques différentes options pour sa branche ferroviaire, dont une éventuelle vente, partielle ou totale, de cette activité, ainsi qu'une mise en Bourse. Une cession pourrait potentiellement atteindre 5 milliards de dollars américains (4,7 milliards d'euros). Une fusion avec un autre acteur du secteur comme l'allemand Siemens ou le français Alstom pourrait être envisagée, l'alliance l'année dernière entre les deux plus grands fabricants chinois de trains, CNR et CSR, ayant poussé le secteur vers un mouvement de consolidation. Ces discussions encore précoces sont liées aux difficultés rencontrées par Bombardier dans le développement de son programme d'avions CSeries.

A lire aussi