L'ancien PDG de Vivarte dément avoir perçu 3 millions d'euros d'indemnités de départ

le 09/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Marc Lelandais, l'ancien PDG de Vivarte, a contesté jeudi un article du Parisien selon lequel il aurait quitté ses fonctions fin 2014 avec un chèque de 3,075 millions d'euros sur la foi de l'accord de transaction qu'a pu consulter le quotidien. Selon l'ancien dirigeant, ces chiffres "sont faux". "Le document présenté est erroné et ne correspond pas à mes indemnités de départ", assure Marc Lelandais qui dit se réserver le "droit de rétablir la vérité par toutes voies légales". Repris par ses anciens créanciers fin 2014, Vivarte a annoncé mardi un plan de suppression de 1.481 postes nets, sur un total de 22.000 personnes, réparti dans ses enseignes La Halle aux vêtements, André et Kookaï.

A lire aussi