Psam ne demandera pas une réorganisation du conseil de surveillance de Vivendi

le 03/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Dans son bras de fer avec Vivendi, le fonds Psam exclut d'avoir recours à l'option radicale qui consisterait à demander un chamboulement du conseil de surveillance lors de l'assemblée générale du groupe de médias du 17 avril, a indiqué à Reuters Peter Schoenfeld, le gérant du fonds. Il se contentera de ses deux résolutions réclamant 9 milliards d'euros de dividendes au total pour les actionnaires. Le dirigeant de Psam a également rappelé qu'il ne souhaitait pas démanteler Vivendi mais que son objectif est de créer de la valeur pour les actionnaires.

A lire aussi