Emmanuel Macron préfère une solution européenne pour le rachat de Dailymotion

le 01/04/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La vente par Orange de 49% du capital de Dailymotion est de nouveau compromise. Alors que l'opérateur de télécoms discutait avec le groupe hongkongais PCCW, le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a exprimé ses réserves. "Nous avons demandé à Orange de prendre en compte les éléments de la souveraineté numérique européenne", a confirmé au Monde Emmanuel Macron.  "Il est nécessaire que toutes les options (sur la table) puissent être examinées", a-t-il précisé à l’AFP, sous-entendant qu’un partenaire européen serait préférable. Emmanuel Macron a toutefois indiqué qu’il ne mettrait pas de veto contre le choix du conseil d’administration d’Orange, dont l’Etat est actionnaire à hauteur de 25%, précise Le Monde. Orange a assuré de son côté n'avoir engagé à ce stade aucun processus de négociation exclusive avec qui que ce soit et se dit ouvert à toutes les solutions. Selon Le Monde, Fimalac, le groupe de Marc Ladreit de Lacharrière, propriétaire notamment d’AlloCiné, serait intéressé. Les allemands Axel Springer et Bertelsmann, ainsi que Vivendi sont également évoqués par le quotidien.

La position d’Emmanuel Macron rappele celle de son prédécesseur, Arnaud Montebourg. En 2013, l'ancien ministre du Redressement productif s’était opposé à une vente de plus de 50% du capital de Dailymotion à l’américain Yahoo.

A lire aussi