Kingfisher n'exclut aucune option face au revirement de Mr. Bricolage

le 26/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Kingfisher a fait savoir jeudi qu'il étudiait «toutes les options» après la volte-face de Mr.Bricolage concernant leur projet de fusion. Le spécialiste français du bricolage conteste les cessions de magasins proposées par le britannique à l'Autorité de la concurrence. «Sans l'accord de Mr. Bricolage et de l'ANPF [son principal actionnaire], il ne peut pas y avoir de feu vert des autorités de la concurrence à la finalisation de l'opération», note Kingfisher dans un communiqué. Environ 60 magasins seraient menacés sur un total de 797 (en franchise pour l'essentiel), un chiffre supérieur à ce qui était anticipé dans le camp français.

A lire aussi