E.ON publie une perte record en 2014 et prépare sa scission

le 11/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

E.ON a essuyé une perte annuelle de 3,2 milliards d’euros en 2014. Cette perte est la plus élevée de l'histoire du producteur d'électricité. Elle découle de 5,4 milliards d'euros de charges de dépréciation sur des centrales électriques en Grande-Bretagne, en Suède et en Italie, à la suite d'une chute des prix de gros de l'électricité à travers l'Europe. Le groupe prépare ainsi le terrain à la scission annoncée de ces actifs.

A lire aussi