Le député Chanteguet claque la porte du groupe parlementaire sur les autoroutes

le 09/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le député Jean-Paul Chanteguet a claqué la porte du groupe de travail parlementaire sur les autoroutes, dont les conclusions sont selon lui trop favorables aux concessionnaires autoroutiers. "Le groupe de travail a (...) servi au mieux de parodie de consultation, au pire de moyen d'instrumentaliser les parlementaires, afin d'obtenir des Sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA) quelques concessions marginales, sur lesquelles le gouvernement puisse communiquer en direction des citoyens, en leur faisant croire qu'en l'absence d'alternative crédible, il avait obtenu le maximum", écrit-il dans un communiqué. Sa démission intervient à la veille de la publication du rapport du groupe de travail. Le parlementaire a joué un rôle de premier plan dans le bras de fer engagé depuis plusieurs mois entre l'Etat et les sociétés d'autoroutes détenues par Vinci, Eiffage et Abertis sur le régime des SCA.

A lire aussi