Kellogg se joint à la ruée des groupes américains vers la dette en euros

le 02/03/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Après Coca-Cola ou Mondelez, Kellogg succombe lui aussi à la dette en euros. Le groupe de céréales met à prix 600 million d'euros d'obligations, à 10 ans, selon Bloomberg. Il avait déjà placé 500 millions d'euros en 2014. La semaine dernière, les groupes américains ont levé un record de 14,6 milliards d'euros d'obligations.

A lire aussi