Matteo Renzi s'oppose à un rachat de Rai Way

le 26/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Le gouvernement italien n'a pas l'intention de remettre en cause la règle selon laquelle 51% au moins du capital de Rai Way doivent rester entre les mains de l'Etat, a déclaré jeudi le président du Conseil italien, Matteo Renzi, au lendemain d'une OPA hostile sur la société de télédiffusion. EI Towers, indirectement contrôlé par la famille de l'ex-président du Conseil Silvio Berlusconi, a annoncé mardi soir son intention de lancer une offre publique d'achat de 1,2 milliard d'euros sur Rai Way, dont le groupe de télévision publiques Rai détient encore 65%. «Pour moi, la discussion est close», a dit Matteo Renzi lors d'une conférence de presse.

A lire aussi