Gemalto va enquêter sur le possible piratage de ses cartes SIM

le 20/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L'action Gemalto baisse de près de 7% vendredi matin à la Bourse de Paris après avoir annoncé prendre "très au sérieux" des informations du site The Intercept révélant un piratage de la sécurité de ses cartes SIM par les services de renseignement britanniques et américains. Dans un communiqué, le groupe indique qu'il ne peut confirmer ces informations et qu'il n'a "aucune connaissance préalable que ces agences gouvernementales conduisaient cette opération". Mais il mettra tout en oeuvre pour "investiguer et comprendre l'étendue de ces techniques sophistiquées".

Selon The Intercept, une unité spéciale d'agents du GCHQ (Government Communications Headquarters) britannique et de la NSA (National Security Agency) américaine aurait piraté en 2010 et 2011 des clés d'encryptage inscrites dans des cartes SIM par Gemalto et possiblement d'autres fabricants.

A lire aussi