Les offres de reprise d'AIM supprimeraient 400 emplois

le 19/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Quatre offres de reprise du groupe d'abattage AIM, qui préserveraient dans le meilleur des cas 188 salariés sur 600, ont été retenues par le tribunal de commerce de Coutances (Manche), un jour après la date limite de dépôt des dossiers. Seules les activités de découpe et de salaison seraient conservées, l'abattage étant transféré à Saint-Brice en Coglès (Ille-et-Vilaine). Les Abattoirs Industriels de la Manche (AIM), qui connaissent depuis plusieurs mois des problèmes de trésorerie, ont été placés en redressement judiciaire en janvier dernier.

A lire aussi