Patrick Drahi veut renforcer son emprise sur SFR

le 18/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Patrick Drahi veut renforcer son emprise sur SFR

Patrick Drahi n'a pas eu la patience d'attendre 2016 pour engager, comme l'accord de 2014 le prévoyait, les discussions avec Vivendi afin de lui racheter sa part résiduelle de 20% au capital de Numericable-SFR. Le câblo-opérateur a soumis une offre de 3,9 milliards d'euros, soit un prix de 40 euros par action Numericable-SFR. La décote atteint 20% par rapport au cours de clôture de Numéricable-SFR mardi soir. «Le directoire de Vivendi examinera cette offre dans les prochains jours», a indiqué le groupe de médias, et son «conseil de surveillance, lors de sa réunion du 27 février, décidera des suites à y donner».

Le cours de l'action Numericable-SFR profitait de cette annnonce mercredi matin, avec un gain de 3,97% à 51,29 euros à mi-séance. Vivendi gagne 1,10% à 21,04 euros.

L'acquisition mettrait fin aux accords antérieurs et aux discussions sur les ajustements de prix, indique Vivendi. L'accord de rachat de SFR prévoyait un complément de prix pouvant atteindre 750 millions d'euros. Au total, Vivendi percevrait ainsi 17 milliards d'euros environ de la vente de SFR. L'offre de Patrick Drahi prévoit un financement mixte. La moitié serait payée par Numericable-SFR dans le cadre d'un programme de rachats d'actions. La seconde moitié serait financée par Altice France, avec un paiement au plus tard le 7 avril 2016, avec un intérêt annuel de 3,8%. Ce montant a été sécurisé par un contrat de garantie bancaire, a précisé Altice.

A lire aussi