Orange n'attend pas de répit concurrentiel

le 17/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Orange n'attend pas de répit concurrentiel

Orange ne s'attend pas à un changement de paysage dans les télécoms en 2015. "L'intensité concurrentielle sur nos marchés, notamment en Europe, n'a aucune raison de faiblir en 2015", a déclaré Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur français, lors de la présentation des résultats annnuels du groupe. Orange vise un Ebitda retraité compris entre 11,9 et 12,1 milliards en 2015, ce qui représenterait une baisse de 1% à 2% par rapport à 2014 alors qu'il n'a baissé que de 0,7% au quatrième trimestre 2014. Dans ce contexte, le groupe prévoit de maintenir ses efforts de réduction des coûts. Celles-ci ont représenté 707 millions d'euros l'an dernier, permettant de compenser à 70% la baisse du chiffre d'affaires, qui a atteint 39,44 milliards, en diminution de 2,5% en 2014.

Orange ne compte pas sur une consolidation du marché français pour inverser la tendance. Si Stéphane Richard a rappelé qu'Orange est prêt à jouer un rôle éventuel, le PDG ne voit pas de mouvement à moyen terme et ne croit pas à un rachat de Bouygues Telecom par Iliad. La perspective des enchères pour les fréquences à 700 mhz mises en vente par l'Etat, dans le courant de l'été, risque en effet de paralyser un éventuel mouvement de concentration, chaque opérateur cherchant à renforcer ses positions concurrentielles en acquérant de nouvelles fréquences.

A lire aussi