Renault veut capitaliser sur son accord de compétitivité

le 12/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Renault a triplé son bénéfice net en 2014, à 1,89 milliard d'euros, profitant d'une forte baisse des dépréciations mais aussi de l'augmentation de la productivité issue de l'accord triennal conclu avec les syndicats en 2013. Le résultat d'exploitation du constructeur français est redevenu positif, à hauteur de 1,1 milliard d'euros contre une perte de 34 millions en 2013, grâce à 844 millions de réductions de coûts. Carlos Ghosn, le PDG de Renault, s'est dit prêt à de nouvelles discussions avec les syndicats sur la suite à donner à cet accord de compétitivité.

A lire aussi