Hermès demeure prudent en raison d'un ralentissement fin 2014

le 12/02/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Hermès International a ralenti la cadence au quatrième trimestre, touché comme ses concurrents par un environnement difficile, marqué par la chute des flux touristiques à Hong Kong, le ralentissement du marché chinois ou l'effondrement du tourisme russe. Sa croissance organique est ressortie à 9,6% sur les trois derniers mois de 2014 - un chiffre proche des 10% attendus par les analystes - après 11,7% sur neuf mois.

Cependant, le groupe boucle cependant l'année sur une solide croissance organique à deux chiffres (+11,1%) malgré des vents contraires, comptant parmi les rares du secteur, avec Burberry, à franchir cette barre. Il fait ainsi largement mieux que Richemont et que LVMH. Les performances du quatrième trimestre ont été tirées par la maroquinerie, tout comme la division regroupant la bijouterie, nouveau relais de croissance du groupe (+16,2%). Seul point noir, l'horlogerie a poursuivi sa glissade (-12,7%).

Dans un environnement incertain, Hermès joue la prudence et se fixe un objectif de croissance de 8% pour 2015, au lieu des 10% retenus - et régulièrement dépassés - ces dernières années. Hermès versera un acompte sur dividende de 1,50 euro par action le 5 mars et publiera ses résultats annuels le 25 mars.

A lire aussi