Vallourec entraîne Technip et CGG dans sa chute

le 29/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le cours de l'action Vallourec essuie jeudi matin la plus forte baisse du SBF 120, avec une chute de 5,24% à 18,70 euros, entrainant avec lui Technip (-2,61% à 51,18 euros) et CGG (-4,63% à 5,17 euros). Le fabricant de tubes pour l'industrie pétrolière et gazière a annoncé avant l'ouverture de la Bourse qu'il dépréciera dans ses comptes 2014 ses actifs pour une valeur comprise entre 1 et 1,2 milliard d'euros, ce qui enverra son résultat net dans le rouge. «Nous considérons que le groupe fait face à un changement d'environnement profond et potentiellement durable dans certains de ses aspects», a déclaré lors d'une conférence téléphonique le président du directoire, Philippe Crouzet.

Avant même la chute des cours du pétrole ces derniers mois, Vallourec dit avoir noté une changement d'attitude de ses clients pétroliers, confrontés à une baisse de leur rentabilité, qui réduisent leurs programmes d'investissement et leurs dépenses d'exploitation tout en se montrant plus sélectifs dans le choix de leurs projets. La dépréciation portera sur son unité VSB, qui comprend notamment une coentreprise brésilienne entre Vallourec et Nippon Steel & Sumitomo Metal Corporation, et sur les actifs de Vallourec Europe. Le groupe a prévu de présenter le 24 février, lors de l'annonce de ses résultats 2014, un plan de réduction de ses coûts.

A lire aussi