Les groupes d'autoroutes vont au clash avec l'Etat

le 27/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : Fotolia

Une décision «unilatérale qui décrédibilise de façon durable la signature de l'État pour les contrats de partenariat public-privé et introduit une incertitude pour les entreprises et leurs actionnaires». L'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) s'est offusquée dans un communiqué de la décision du gouvernement de geler les tarifs des péages autoroutiers en 2015. Dans ces conditions, elle a décidé «d'entamer sans attendre une procédure contentieuse» devant le conseil d'Etat, afin d'obtenir le respect de contrats de concession. L'application de la formule de calcul des tarifs aurait dû conduire le 1er février à une hausse de 1,07% des péages. A la Bourse de Paris, les actions Vinci et Eiffage, actionnaires de deux des principales sociétés concessionnaires autoroutières (Vinci Autoroutes et APRR), ont chuté respectivement de 3,62%, à 47,73 euros, et de 6,48% à 44,53 euros.

Le groupe de travail parlementaire mis sur pied à la demande de Manuel Valls va se réunir désormais chaque semaine. La prochaine rencontre est fixée au jeudi 5 février. Il devra notamment étudier deux scénario: une renégociation des contrats de concession ou leur résiliation.

A lire aussi