Le gouvernement gèle les tarifs des péages autoroutiers en 2015

le 27/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Après de longues hésitations, le gouvernement a tranché. Les tarifs des péages autoroutiers sont gelés, ont annoncé les services du Premier ministre mardi en fin de matinée. Ils devaient initialement augmenter le 1er février 2015 de 1,07%, dont 0,5% pour compenser la hausse de la redevance domaniale imposée aux sociétés concessionnaires d'autoroutes (SCA). Le gouvernement attend maintenant les conclusions du groupe de travail parlementaire constitué pour réfléchir à l'avenir des concessions autoroutières en France. Manuel Valls a indiqué vouloir faire un point d'étape d'ici à fin février. Deux scénarios sont à l'étude : une renégociation des contrats des SCA ou une résiliation pure et simple. Cette seconde voie pourrait coûter plusieurs dizaines de milliards d'euros à l'Etat pour racheter les concessions aux SCA.

En fin de matinée, l'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) n'avait pas encore réagi à l'annonce du Premier ministre. Les SCA ne sont pas hostiles à un gel, mais à condition qu'elles puissent lisser dans le temps les hausses prévues par contrat et que cette annonce s'inscrive dans le cadre d'un accord global sur leurs relations avec l'Etat. En cas de blocage, les SCA menaçaient de saisir la justice. En Bourse, après la confirmation du gel des péages, les cours des actions Vinci et Eiffage, actionnaires des ASF et d'APRR, perdent respectivement 2,57% et 3,65%. Macquarie et Abertis sont également actionnaires de SCA en France, via APRR et Sanef.

A lire aussi