Le projet de rachat de Sika se complique pour Saint-Gobain

le 26/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Dans un bref communiqué, Saint-Gobain affirme lundi matin que la décision du conseil d'administration de Sika, qui s'est prononcé pour une limitation des droits de vote de l'actionnaire de contrôle Burkard-Schenker, va à l'encontre du droit des affaires en Suisse. Avant l'ouverture des marchés financiers, le conseil d'administration de Sika, dont une partie des membres est opposée au rachat partiel de la société par Saint-Gobain, a annoncé demander une limitation des droits de vote de l'actionnaire de contrôle Burkard/SWH (SchenkerWinkler Holding). «Selon le conseil d'administration, les droits de vote détenus par la famille Burkard/SWH (SchenkerWinkler Holding) devraient être ramenés à la limite statutaire de 5%», a déclaré la société, estimant que l'accord conclu entre Burkard/SWH et Saint-Gobain fait tomber le «privilège historique» dont bénéficie Burkard/SWH. Avec 16,1% du capital, les actionnaires familiaux contrôlent 52,4% des droits de vote de Sika.

A lire aussi