L'autorité britannique de lutte contre la fraude renonce à poursuivre Autonomy

le 19/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

L'autorité de lutte contre la fraude et la corruption (SFO) en Grande-Bretagne a annoncé lundi qu'elle ne lancerait aucune procédure à l'issue de son enquête sur la vente de la société britannique de logiciels Autonomy à l'américain Hewlett-Packard en 2011. Elle dit manquer d'éléments pour envisager des poursuites. Le dossier est désormais entre les mains des autorités américaines, qui poursuivent leur propre enquête. En novembre 2012, HP a inscrit dans ses comptes une charge de dépréciations de 8,8 milliards de dollars à la suite de l'achat d'Autonomy un peu plus d'un an auparavant, dont 5,5 milliards de dollars en raison de malversations comptables présumées.

A lire aussi