Li Ka-shing veut redonner un coup de jeune à son conglomérat

le 12/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L'homme d'affaires met fin à une structure datant de 37 ans. L'immobilier sera groupé dans une seule société séparée des activités télécoms ou portuaires.

A 86 ans, Li Ka-shing entame une refonte complète de son conglomérat, à la fois pour améliorer la valorisation de ses actifs et faciliter la gestion d’un groupe allant de l’immobilier aux télécoms en passant par la gestion des infrastructures portuaires. «Quand vous atteignez un certain âge, vous souhaitez que votre successeur et tous les dirigeants puissent agir plus facilement, ce n’est donc pas une surprise», a expliqué Li Ka-shing lors d’une conférence de presse à Hong Kong.

La structure actuelle du conglomérat de l'homme le plus riche d'Asie existait depuis 37 ans.

Au fil des acquisitions, les actifs de Li Ka-shing ont été logés dans deux sociétés: Cheung Kong Holdings et Hutchison Whampoa. Les deux groupes sont cotées mais la première structure détient 49,97% du capital de la seconde. Un lien qui fait peser une décote importante. Selon le groupe, la capitalisation boursière cumulée des deux structures cotées souffre d’une décote de 23% par rapport à la valeur d’actifs nette. Après la refonte du modèle, une structure regroupera l’intégralité des activités dans l’immobilier du conglomérat tandis que la seconde sera centrée sur les activités télécoms, portuaires et de distribution, censées afficher des perspectives de croissance plus fortes. Cette dernière société héritera des récentes acquisitions de Li Ka-Shing, notamment celle réalisée dans les activités de financement aéronautique.

Complexe, l’opération élaborée avec le soutien de HSBC se fera en plusieurs étapes. Les actionnaires de Cheung Kong échangeront tout d'abord leurs titres contre ceux d’une nouvelle entité CK Hutchison Holdings. Cette dernière émettra par la suite de nouvelles actions. Le produit de l’émission permettra de racheter les actionnaires minoritaires de Hutchison Whampoa. Par la suite, CK Hutchison Holdings réunira dans une seule entreprise baptisée Cheung Kong Property l'intégralité des actifs immobiliers. Elle sera ensuite scindée en Bourse, à Hong Kong. L’opération devrait être finalisée dans le courant du mois de juin.

Aujourd’hui, Li Ka-Shing et ses différentes holdings de contrôle détiennent 43% du capital de Cheung Kong Holdings. Après la réorganisation de son empire, il sera à la tête d’environ 30% du capital des deux entités cotées.

A lire aussi