Le Gifas s'inquiète pour la rentabilité des équipementiers aéronautiques

le 09/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La rapide montée en cadence du moteur LEAP développé par CFM, coentreprise entre Safran et General Electric, risque de poser des problèmes de rentabilité aux fournisseurs, a estimé hier le groupement des industriels de l'aérospatiale (Gifas). CFM prévoit de produire une trentaine de moteurs LEAP en 2015, environ 150 en 2016, 500 en 2017 et 1.800 pièces en 2019. Les équipementiers vont devoir recréer une capacité technologique entièrement nouvelle en 18 mois, alors que le CFM56 a mis 15 ans pour arriver à son rythme actuel de plus de 1.500 moteurs produits par an.

A lire aussi