BMW solde son différend avec ses concessionnaires chinois

le 05/01/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

BMW a accepté de verser 5,1 milliards de yuans (686 millions d'euros) à ses concessionnaires en Chine pour couvrir leurs pertes en 2014 provoquées par des stocks records, soldant ainsi une querelle de plusieurs mois sur le partage de ce fardeau financier lié au ralentissement du marché automobile chinois. Cette pratique est coutumière. Le constructeur allemand avait déjà versé des subventions en 2012 en raison de la baisse du prix des voitures en Chine ; elles ont atteint environ 3 milliards de yuans en 2013, selon un dirigeant d'une concession BMW. D'autres constructeurs étrangers, tels que Toyota, sont engagés dans des négociations avec leurs concessionnaires chinois. Ces derniers se sont plaints auprès des autorités du fait qu'ils étaient obligés de constituer des stocks excessifs alors que la croissance du marché a ralenti de moitié en 2014. La nouvelle a fait perdre jusqu'à 2,78% en matinée au titre BMW.

A lire aussi