Faurecia est dans le collimateur de la commission des sanctions de l'AMF

le 10/12/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Ce matin, au cours de la séance de la commission des sanctions de l'AMF, le représentant du Collège a demandé une sanction minimum de 2 millions d'euros contre l'équipementier automobile, et de 50.000 euros à l'encontre de son PDG, Yann Delabrière, notamment pour avoir "piloté le consensus des analystes" avant l'avertissement sur résultats de juillet 2012. Les mis en cause ont contesté tous les griefs, notamment "la thèse du complot et du pilotage de l'information".

A lire aussi