Areva veut sortir «du cercle vicieux du surendettement»

le 26/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Philippe Knoche, le directeur général délégué d'Areva, s'est expliqué mercredi lors d'une audition à l'Assemblée nationale sur la situation financière du groupe de nucléaire, dont la note a été dégradée en junk par S&P et qui a abandonné la semaine dernière ses objectifs 2015 et 2016. «Le groupe ne fait pas face à un problème de trésorerie à court terme. Nous disposons de plus de 2 milliards d'euros de trésorerie en banque, qui sont en face de 7 milliards de dettes brutes, mais il n'y a aucun sujet de trésorerie à court terme», a souligné le dirigeant. «Pour le moyen terme, néanmoins, il convient de se mettre dès aujourd'hui (...) au travail pour sortir du cercle vicieux du surendettement», a-t-il ajouté.

L'endettement financier net total d'Areva s'élevait à 4.734 millions d'euros au 30 juin, contre 4.468 millions à la fin 2013. Ses difficultés ont accru la probabilité d'une augmentation de capital, et donc d'un renflouement public.

A lire aussi