La facture Areva s’annonce lourde pour l’Etat

le 20/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Seule une recapitalisation permettrait d'alléger les 5 milliards d'euros de dette du groupe.

Areva aura du mal à échapper à une recapitalisation. Le groupe de nucléaire l’a implicitement reconnu mardi soir dans son avertissement sur résultats en annonçant une «révision de son plan de financement à moyen terme». Avec un Ebitda voué à stagner ces prochains trimestres en raison d’un marché mondial atone et de difficultés opérationnelles persistantes (Finlande, Flamanville), la dette nette de 5 milliards d’euros est intenable. Avec 87% du capital, l’Etat ne pourra pas échapper à ses responsabilités au moment où ses recettes sont au plus bas.

S&P sévira si Areva présente une absence d’un cash-flow libre à l’équilibre d’ici à 2016. Illustration L’Agefi.
ZOOM
S&P sévira si Areva présente une absence d’un cash-flow libre à l’équilibre d’ici à 2016. Illustration L’Agefi.

A lire aussi