La succession à la tête de Samsung se complique

le 19/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Samsung Heavy Industries a renoncé mercredi a absorber Samsung Engineering pour quelque 2 milliard d'euros en raison de l'opposition des actionnaires. Cette opération devait aider à préparer la succession de Lee Kun-hee, le patriarche à la tête du plus important conglomérat sud-coréen. Lee Kun-hee, 72 ans, est hospitalisé depuis le mois de mai à la suite d'une crise cardiaque. La succession est compliquée par le fait que la famille n'a pas de participation directe dans les deux firmes, qui elles-mêmes ne détiennent pas d'actions de Samsung Electronics, la pièce maîtresse du conglomérat.

A lire aussi