Areva suspend ses perspectives financières pour 2015 et 2016

le 18/11/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Moins de trois semaines après la publication de son chiffre d'affaires trimestriel, Areva "suspend ses perspectives financières pour les exercices 2015 et 2016". Dans un communiqué, le groupe de nucléaire indique attendre les conclusions des "des travaux menés à échéance régulière par le directoire en matière de gestion prévisionnelle de l’entreprise". Areva motive cette décision par les "conséquences, sur le cash flow opérationnel libre de 2015 et au-delà, du nouveau planning d’achèvement du projet Olkiluoto 3" en Finlande et "de l’impossibilité à ce jour d’adapter le rythme des paiements avec le client". Le groupe avance également le "glissement du calendrier de redémarrage des réacteurs japonais" ainsi que "la révision des hypothèses de calendrier de lancement de nouvelles constructions de réacteurs". "L’atonie persistante du marché des services à la base installée, y compris en France", pèse également.

Dans ce contexte, Areva dit travailler à un "renforcement de son plan de performance". Une "révision de ses perspectives stratégiques et de son plan de financement à moyen terme, qui sera examinée dans le cadre de sa gouvernance", a également été engagée. Philippe Varin doit remplacer Pierre Blayau à la présidence du conseil de surveillance du groupe lors de la prochaine assemblée générale.

Les perspectives financières pour la période 2015 à 2017 seront présentées d’ici à la publication des résultats de l’exercice 2014. Jusqu'à ce soir, Areva visait une croissance organique du chiffre d’affaires de l’ordre de 4 à 5 % en moyenne par an entre 2015 et 2016, avec une marge d’EBE d’environ 10-11 % du chiffre d’affaires en 2015 et d’environ 14-15 % en 2016. Son cash-flow opérationnel libre avant impôts devait se rapprocher de l’équilibre en 2015 avant de devenir nettement positif en 2016.

A lire aussi