Transdev lance le redressement judiciaire de la SNCM

le 31/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Transdev, le premier actionnaire de la Société nationale Corse-Méditerranée (SNCM) avec 66% du capital, a indiqué vendredi matin avoir rendu exigibles ses créances détenues sur la compagnie, à effet du 3 novembre. Le montant de ses créances s'élève à 103 millions d'euros, somme dont ne dispose pas la SNCM. Cette demande formelle ouvre donc la voie au placement en redressement judiciaire de la société de ferries. «Cette recherche de solution via le redressement judiciaire doit permettre qu'un appel d'offres soit conduit par le tribunal de commerce, qu'un repreneur, qui devra être agréé par la Collectivité territoriale de Corse, soit identifié, et qu'un accord soit trouvé avec la Commission européenne» sur les aides jugées illégales que doit rembourser la SNCM, indique Transdev.

A lire aussi