Bolloré lance une offre d'échange sur Havas

le 17/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Photo : Bloomberg

Vincent Bolloré dévoile ses batteries dans le dossier Havas. L'homme d'affaires breton, premier actionnaire du groupe de communication, dirigé depuis un an par son fils Yannick, a lancé vendredi soir une offre publique d'échange (OPE) afin d'en acquérir le contrôle à 50%. «Son objet est de renforcer la participation de Bolloré dans Havas (qui s’établit actuellement à 36,2 %) en visant une majorité significative du capital tout en maintenant la société Havas cotée, avec un niveau de flottant suffisant pour assurer la liquidité du titre», selon le projet d'offre.

La parité offerte est de 9 actions Bolloré pour 5 actions Havas, après la division par 100 du nominal de l'action Bolloré concomitamment à l’ouverture de l’offre. L'OPE fait ressortir une prime de 19,5% sur le dernier cours coté avant suspension au 17 octobre 2014, de 32,8 % sur la moyenne des trois derniers mois 3 et de 37,8 % sur la moyenne des six derniers mois. La cotation des titres Havas et Bolloré, suspendus depuis vendredi 16 heures, reprendra lundi à l'ouverture, a précisé Euronext. 

«L’offre qui est initiée conjointement par Bolloré et ses filiales Compagnie du Cambodge et Société Industrielle et Financière de l’Artois permettra de remettre en échange prioritairement des actions existantes détenues par Société Industrielle et Financière de l’Artois et Compagnie du Cambodge. Au-delà, des actions nouvelles seraient émises par Bolloré», précise un communiqué publié vendredi à 18 heures. L’offre vise également les BSAAR à raison de 31 actions Bolloré portant jouissance courante (après division du nominal) pour 37 BSAAR Havas apportés à l’OPE. Par ailleurs, «à l’occasion de cette opération, Bolloré indique qu’il augmentera désormais son dividende pour atteindre un niveau de rendement équivalent à celui de Havas».

Le moment est propice pour une opération en titres: malgré une sous-performance relative en 2014 liée à la forte correction intervenue ce mois-ci, le titre Bolloré affiche une hausse de 150% depuis le 1er janvier 2012, contre une hausse de 79% pour Havas.

A lire aussi