Les salariés-actionnaires de Thales s'inquiètent du départ de Jean-Bernard Lévy

le 16/10/2014 L'AGEFI Quotidien / Edition de 18H

Les salariés-actionnaires de Thales s'inquiètent des conséquences départ précipité de Jean-Bernard Lévy de la présidence du groupe pour rejoindre EDF. «Une rupture avec l’actuelle dynamique, initiée dans le cadre du plan Ambition 10, ne pourrait être que contreproductive et de nature à amoindrir ou reporter le niveau de performance attendu», redoute dans un communiqué l’association du personnel actionnaire de Thales (Apat). Avec 3.000 adhérents, elle est majoritaire au conseil de surveillance du FCPE actionnariat salarié de Thales. Au total, les 26.000 salariés de Thales détiennent 3% du capital du groupe. L'Apat «en appelle aux actionnaires de référence du groupe (l'Etat et le groupe Dassault, NDLR) pour qu'une candidature interne émerge».

A lire aussi